Comité de Direction à Chamonix

Comité de Direction à Chamonix

08/04/2013 Exemples 0

Une société leader européen de la production et de la construction de peintures décoratives réalise son Comité de Direction.

Un cadre cosy, intime et privatif un peu à l'extérieur de Chamonix sera la "maison" de ce comité durant 4 journées : un village de chalets très haut de gamme où chaque personne sera logée dans un espace exclusif.

Les activités s'articulent autour de la neige dans un cadre de Montagne exceptionnel. Un guide de renom, très pédagogue les accompagne tout au long de ces journées, il saura faire "parler la poudre" mais aussi éveiller aux splendeurs des glaciers sur des itinéraires alpins plus paisibles.

Chalet Philippe Chalet Philippe 2









Contexte
  • Société : Peinture décorative : production, distribution.
  • Type d’évènement : Comité de Direction.
  • Objectifs : cohésion et motivation
  • Nombre de participants : 10 personnes.
  • Date du 4 au 7 Avril 2013.
  • Lieu Chamonix, Haute-Savoie.
  • Hébergement Les Chalets Philippe, Les Praz de Chamonix.

Chalet Philippe 3 Chalet Philippe 4






Action :

  • Villages de chalets anciens complètement restaurés : le luxe côtoie l'authenticité. Les chalets sont privatisés pour le durée du séjour.
  • Ski progressif : sur piste puis sur des itinéraires hors-pistes. dans un cadre de Haute-Montagne mondialement réputé et à la neige exceptionnelle,
  • Activités pour les non skieurs : chiens de traîneaux, raquettes à neige, …
  • Cours de cuisine "managé" par le Chef des chalets : ludique, pédagogique mais aussi un petit brin de ... challenge.
  • Randonnée raquettes côté Italien à plus de 3000 mètres aux pieds de la dent du Géant.

Chien de traineaux 2

Récit : 

  • Genève représente souvent la porte d'accès aux Alpes du nord Françaises. Pour des participants de tous horizons on peut rejoindre en vol direct de nombreuses villes et même en TGV depuis Paris. 

  • En van, nous rejoignons les chalets Philippe à Chamonix en une heure. Une installation rapide, et nous prenons rapidement de l'altitude par le télécabine du domaine du Brévent. Déjeuner au chalet de Plan Praz à proximité immédiate (pratique pour les non skieurs qui peuvent profiter de la vue avant de redescendre tranquillement à Chamonix).

  • L'idée est  que les guides évaluent notre niveau à ski pour étalonner le programme des jours suivant. Bien sûr quelques échappées dans la poudreuses permettent d'ores et déjà de bien se chauffer les cuisses.

  • Nous échangeons nos impressions autour d'un verre en se réchauffant auprès d'un feu de cheminée dans la salle à manger commune aux chalets. Le programme des jours suivant est ajusté en fonction de la météo côté France et côté Italie.

  • Le lendemain nous empruntons donc la première "benne" de l'aiguille du midi car le ciel ne se couvrira qu'en milieu de journée. Les non skieurs ont leur programme de découverte et profitent avec nous du panorama inouï à près de 4000 mètres.

  • Puis, descente d'un grand must mondial en termes de ski : La Vallée Blanche. Techniquement pas de difficulté majeure mais certains passages demandent d'être encordés avec nos guides pour plus de sécurité ; nous évoluons en effet sur une zone glaciaire.

  • 2000 mètres de dénivelée plus bas, derniers virages sur la vallée Blanche. Nous retrouvons le reste de l'équipe qui a rejoint le Montenvers  grâce au petit train à Crémaillère et a visité la fameuse grotte de glace.

  • Déjeuner tous ensemble à l'Hôtel restaurant du Montenvers ; véritable institution, théâtre des premiers exploits d'alpinisme du siècle dernier quand il fallait  monter à l'aide de muletiers... Ce lieu est aussi témoin du changement climatique. Le glacier qui était il y a à peine un siècle au niveau de la terrasses est désormais 150 mètres plus bas accessibles par des télécabines et des escaliers, plus long d'une année à l'autre.

  • En fin d'après-midi, notre chef de cuisine nous a contacté aux chalets une animation digne des meilleurs "Top Chef". Les brigades sont constituées et nous préparons notre propre dîner, dans les règles de l'art et  sous les conseils avisés et l'œil du professionnel.

  • Le troisième jour, nous rejoignons - en Italie - le téléphérique d'Entrèves, situé immédiatement à la sortie du tunnel du Mont Blanc . A 3400 mètres - tous réunis - nous chaussons nos raquettes et évoluons, encordés avec nos guides, dans un univers inouï de très haute Montagne. Nous sommes au pied de la dent du géant sur la face sud du Mont Blanc et dominons tout le Val d'Aoste.

  • Une fois redescendus, nous rejoignons rapidement (2km) un petit restaurant italien situé à l'entrée du Val Ferret : cuisine valdotine conséquente et de grande qualité !

  • Notre guide nous parle alors de son expérience en tant que gendarme de haute-montagne mais aussi comme athlète de haut niveau ayant gagné de nombreux raids en course à pied et en ski alpinisme. Mais ce qui fait surtout briller ses yeux, c'est sa passion pour les cristaux qu'il déniche dans des veines inconnus accessibles parfois après de longues randonnées et escalades.

  • Pour notre ultime journée, nous sommes encore tous réunis pour une balade alternée entre chiens de traîneaux et raquettes à neige. Nous évoluons vers Vallorcine. Les chiens ne semblent pas fatiguée au sortir d'une saison riche en neige et donc en nombre de journées à tracter ! Ils jappent d'impatience durant le briefing et rare sont les moments où il faut les aider en poussant un peu le traîneau.

  • Un sympathique restaurant d'altitude nous permet d'échanger une dernière fois avec nos guides avant le retour à Genève.

0 commentaire(s)

Vous répondez à l'auteur.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque.